FCF-Rétrovision 3

FCF-Rétrovision 3 est la suite de mes délires en images de la vie d'un canton imaginaire au fil des sorties de voitures miniatures dans les collections presse ou autres.

01 mai 2012

La folie épinglette

Avertissement : Ceci est une pure œuvre de fiction. Toute ressemblance avec des personnes ayant vécu ou vivantes ne serait donc que fortuite…

 

 Epinglette ! Que ce mot sonne bien à l’oreille, comme allumette, binette, cannette, dinette, fadette, guinguette, hachette, lunettes, minette, nonette, pipette, quéqu… Oh, pardon, je m’égare Montparnasse. Et pour finir la fameuse Zézette, épouse X…

 Mais pourquoi cette longue litanie de mots sans aucun intérêt ? Juste pour asseoir ce mot bizarre d’épinglette, apparu et imposé par notre cher ministre de la culture de l’époque, le sieur Toubon pour tenter de contrer l’anglicisme du pin’s. Car c’est de la folie du pin’s qu’il est en effet question dans ce nouveau délire.

 Qui, parmi les jeunes d’aujourd’hui a entendu parler de cette mode, de cette folie, de cet engouement qu’a connu pendant quelques années cette petite pièce métallique colorée, utilisée à toutes les sauces. On en vit de toutes formes, couleurs, propagandes, publicités, clubs, clans, érotiques, voire plus si affinité…épinglés au revers des vestes, blousons et autres vêtements. 

C’est cette passion passagère qu’une joyeuse équipe de vendeurs de nougat tente de relancer, tant bien que mal. En en offrant à l’effigie des candidats  aux élections politiques.

 Et ce matin là, elle était sur la place où se déroule le marché hebdomadaire. Nous sommes entre les deux tours des élections législatives. 

Pour la bonne compréhension de ce qui va suivre, je me  dois de préciser au lecteur, qu’au premier tour il y avait cinq candidats en lice. Par ordre alphabétique : Hamster-Dam François, Le Crayon Marine, Maylanger Jean-Luc, Roubay François et  Sortan Nicolas.  Et pour le second tour, ne restaient plus en compétition que François Hamster-Dam  et Nicolas Sortan.

 _ Approchez, Mesdames et Messieurs, approchez, aujourd’hui pour l’achat d’une barre de nougat nous vous offrons l’épinglette de votre candidat favori, François ou Nicolas… Nicolas ou François !

_ Z’auriez pas plutôt la Marine ?

_ L’est plus en course !

_ Z’en reste pas un ?

 La jeune femme, se tourne alors vers son chauffeur, plongé sous le capot de leur fourgonnette : Alain, l’en reste de la Marine ?

_ Sommes plus à flot… Sommes même échoués…  Z’avons tout distribué la s’maine dernière.

_ Désolée, il y a en vraiment plus, répond-t-elle au passant.

_ C’est dommage !

_ Par contre, poursuit Alain, nous reste beaucoup du Roubay et du Maylanger… Tu peux en proposer un de chaque par barre.

_ Vous avez entendu ?

_ Ouais ! M’intér’ssent pas ces deux là !

_ Je regrette.

  

_ Approchez, Mesdames et Messieurs, approchez, aujourd’hui pour l’achat d’une barre de nougat nous vous offrons l’épinglette de votre candidat favori, François ou Nicolas… Nicolas ou François ! Faites votre choix !

 Et sur le coup de 13 heures, tout le monde ayant remisé son étal, quelques commerçants se retrouvent à l’Assiette bressanne pour déjeuner.

 _ Alors patron ! Qu’est-ce qu’on propose aujourd’hui ?

_ Pas de Mironton car je sais que vous le mangez chez l’Alain du 38.

_ T’as raison, c’est toujours un régal chez lui.

_ Ah ! Parce qu’ici c’est de la m… ?

_ C’est toi qui l’a dit !

 Et les deux de partir à rire. La pression retombée, le patron indiqua que son cuistot avait cédé sous la pression et qu’il avait fini par accepter de leur préparer de la tête de veau sauce gribiche.

 _ Bravo pour le chef !

_ Alors tête de veau pour tout le monde ?

_ Ouais. Faut qu’on la goutte. Vu que toi, t’es une vraie tête de cochon !

  

Pourquoi une telle fin ?  Juste pour rendre hommage aux restaurateurs de Louhans (71) qui ont su conserver la tête de veau à leur menu où elle est toujours appréciée et demandée, notamment le lundi,  jour de marché.

3-132_GR01_folie_epinglette

3-132_GR02_folie_epinglette

3-132_GR03_folie_epinglette

3-132_GR04_folie_epinglette

 


 

Posté par Trebor Yles à 15:19 - Actualité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire