FCF-Rétrovision 3

FCF-Rétrovision 3 est la suite de mes délires en images de la vie d'un canton imaginaire au fil des sorties de voitures miniatures dans les collections presse ou autres.

26 avril 2012

Au tout électrique

Souvenez-vous, amis lecteurs, nous avions laissé Honorin Teyresse en train de remiser son attirail après l’échec de sa tentative de vendre des aspirateurs sur le marché de Cernès. (1)

 Pourtant son accroche des badauds et son bagout n’avaient pas laissé indifférent  Henri Ménager. Bien au contraire. Cela le convainquit d’attendre qu’il eut fini de tout ranger dans son break avant de l’entreprendre.

 _ ‘Scusez-moi !

_ Oui ?

_ Henri Ménager.

_ C’est pour un aspirateur ?

_ Non, merci. J’en vends moi-même.

_ ???... Et en quoi puis-je vous être utile ?

_ J’aimerais vous parler…

_ Et que faisons-nous en ce moment ?

_ … Je veux dire, en d’autres lieux… devant un verre par exemple ?

_ D’accord, je vous suis.

 

Et les voici gagnant le Bar des amis où ils s’attablent devant deux « jaunes ».

 _ Je vous ai regardé tout à l’heure avec un grand intérêt.

_ Et alors ?

_ Vous semblez posséder un gros potentiel de vente mais…

_ Mais ?

_ Vous n’avez pas la bonne clientèle.

_ Qui est ?

_ Celle qui a de l’argent à dépenser…

_ … ? Et c’est qui ces gens là ?

_ Pas forcément les plus riches, mais ceux qui le fait circuler.

_ Ah ? Et à quoi la reconnaît-on ?

_ Souvent à sa voiture ou à ses toilettes.

_ Ses toilettes ? Vous allez chez eux ?

_ Non, pas les chiottes. Mais, leurs atours, leurs vêtements.

_ Ah, d’accord. Je vois.

_ Ce que vous devriez faire, c’est plutôt du porte à porte dans les quartiers aisés.

_ Z’avez qu’à en parler à mon patron.

_ Parce que c’est lui qui vous demande de faire les marchés ?

_ Vous croyez tout de même pas qu’ j’ fais ça pour mon plaisir ?

_ Pardonnez-moi.

_ Y a pas de mal. Mais j’ vois toujours pas où vous voulez en venir ?

_ A ceci… J’ai une boutique d’électroménager à Piay et je viens de racheter celle du Maire de Cernès (2)

_ Celle du père Libras ?

_ Celle-là même. Il a pris sa retraite pour raison de santé. Et comme je voulais pas de concurrence…

_ Je comprends.

_ Vous ne comprenez rien encore, jeune homme !

_ J’ vous permets pas !

_ Calmez-vous. Je vous explique… J’ai acheté ce magasin pour ma fille, vu que mon crétin (3) de fils a préféré la carrière militaire. Et je cherche quelqu’un pour le gérer.

_ … Et… Vous pensez que… je ferais l’affaire ?

_ Pourquoi pas ?

_ Z’êtes gonflé. Moi, même si c’est mon patron qui…

_ Vous vous répétez !

_ … C’est dehors que j’aime être… Même si je dois me farcir des enquiquineurs comme ceux de tout à l’heure. Ça m’amuse parfois… Non j’aime trop le contact avec les gens ; la lutte pour les convaincre… Merci, mais j’ ne crois être fait pour être enfermé dans un magasin.

_ Mais il n’est pas question de vous enfermer… Vous pourriez continuer à faire du démarchage, si c’est ce qui vous plait. Mais il y aura la gestion des stocks et du magasin à assurer.

_ Faudrait voir !...

_ Faudrait voir en effet. Répondit Henri Ménager en souriant tout à coup. Ce qui n’échappa pas à

Honorin Teyresse.

_ J’ peux vous demander ce qui vous fait sourire ?

_ Juste une idée qui a traversé mon esprit.

_ Et qui est ? Sans être indiscret ?

_ Vous êtes marié ?

_ Pardon ?

_ J’ vous demandais si vous étiez marié ?

_ Cela vous regarde-t-il ?

_ Si j’ veux répondre à votre question !

_ Quelle question ?

_ Ben. Qu’elle était mon idée ? Pourquoi ?

_ Bien sur. Bien sur… Non je n’ suis pas marié. J’ai même pas de copine en ce moment.

_ C’est parfait !

_ ???

_ Faites pas cette tête… J’ me disais seulement que si vous acceptiez de voir Electre O vous changeriez surement d’avis.

_ Electro ? C’est quoi ?

_ C’ n’est pas quoi, mais qui. C’est ma fille.

_ Ah !

_ J’ vous en ai touché deux mots tout à l’heure.

_ Exact. Ça me revient. Et alors ?

_ Elle aussi, est célibataire. Et je crois que vous vous entendriez très bien tout deux.

_ Vous voulez jouer au marieur maintenant ?

_ Point du tout. Je regarde juste l’aspect pratique de la situation.

_ Qui est ?

_ Je vous fais rencontrer Electre O et …

_ Pardonnez-moi, mais pourquoi Electro ?

_ Parce qu’elle s’appelle Electre Odile Marie et quand elle était en primaire il y avait une autre Electre (4) avec elle et il fallait les distinguer. Et ça lui est resté. On l’appelle tous Electre O.

_ D’accord. Excusez-moi.

_ Du tout. Du tout. Je disais donc, pour revenir à mon idée, que si vous acceptiez de rencontrer ma fille, vous accepteriez la gérance de mon nouveau magasin de Cernès.

_ Parce que ce serait si simple que ça ? Voir les beaux yeux de votre fille et hop, l’affaire est dans le sac, comme la poussière dans mon Haspyrtou, « l’aspirateur qui ne laisse rien et avale tout ». Elle est comme…

_ J’ n’ vous permets pas d’insulter ma fille !

_ Je m’en garderai bien, Monsieur. Je demande juste un peu de temps pour réfléchir à votre offre.

_ C’est tout réfléchi, jeune homme. Je vous invite à déjeuner à la maison et je vous présenterai Electre O.

_ Z’êtes rapide en affaires Monsieur.

_ Comme vous êtes prompt à accepter ma proposition.

_ Faut voir. Faut voir… J’ai encore rien décidé.

_ Votre cerveau peut-être mais pas vos c……s.

_ Comme vous y allez !

_ C’est ça la vie.  Allez, allons-y, sinon je vais me faire appeler François.

_ Ah, je vois, vous aussi, elle vous tient par là…

 C’est ainsi qu’ Honorin Teyresse, tombé sous le charme d’Electre O Ménager, l’épousera quelques mois plus tard. Faut dire qu’elle n’avait rien à envier à ce que vendait son mari avant de la connaître. Ils prirent la gérance du magasin d’électro-ménager de Cernès que l’on peut découvrir sur ces photos. Ils en devinrent propriétaires quelques années plus tard, après le décès d’Henri Ménager.

 

_ (1) cf. Le progrès ne fait pas tout.

_ (2) cf. Un nouveau nid pour l’Aronde

_ (3) Cela n’engage que le personnage qui parle 

_ (4) Electre Annie Martin, surnommée Electre A, puis Electra

3-131_GR01_tout_electrique

3-131_GR02_tout_electrique

3-131_GR03_tout_electrique

3-131_GR04_tout_electrique

 

 

 

 

 


 

Posté par Trebor Yles à 15:28 - Actualité - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire