FCF-Rétrovision 3

FCF-Rétrovision 3 est la suite de mes délires en images de la vie d'un canton imaginaire au fil des sorties de voitures miniatures dans les collections presse ou autres.

17 septembre 2012

Réveil matin !

Aujourd’hui tous les jeunes sont blasés dès leur enfance. Plus rien ne les émerveillent ou fait rêver. Mais il n’y a pas encore si longtemps, sans remonter à notre génération, il y avait encore une telle part de rêverie possible. Pour cette histoire, remontons donc un peu le temps pour arriver dans les toutes premières années 1980. Internet n’étendait pas encore sa toile et il y avait encore un peu de mystère même juste à côté de chez vous.  Par une belle fin d’après midi de juillet Maurice Deuvot et ses copains venaient de... [Lire la suite]
Posté par Trebor Yles à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2012

L'allume cigare

Mise en garde préventive - Fumer nuit à la santé et tue. Et l’abus d’alcool est mauvais pour la santé.  Désiré Jean Thomas Debriqs était le PDG des établissements Debriqs & Debrock, spécialisés depuis 1824 et petit à petit, dans la fabrication et le négoce de certains matériaux de construction. Plus exactement de tout ce qui est canalisations en béton. Aujourd’hui on appellerait ça des préfabrications béton : tuyaux, regards, etc.  Déjanté, comme le surnommaient ses employés (1), avait coutume d’aller chaque matin... [Lire la suite]
Posté par Trebor Yles à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2012

Et deux Sioux ?

 Après avoir visité Fort Lamarie (1), Alex Santric et son copain Edouard Neney décidèrent d’abandonner leur projet de se rendre directement sur la côte Ouest. Ils préféraient s’attarder un peu plus dans le coin pour découvrir les richesses du folklore de la ruée vers l’or. Ils mirent donc le cap sur l’une des villes qui deviendrait célèbre bien des années plus tard, grâce à une série télévisée diffusée seulement que deux saisons en France (2). Je veux parler de la ville de Deadwood, dans les Black Hills (Sud Dakota). ... [Lire la suite]
Posté par Trebor Yles à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2012

Un Sioux reste... un Sioux

Refusant l’Interstates 80, il avait décidé de n’emprunter ce jour là que les petites routes. En l’occurrence la NE-2 W qui devait les conduire jusqu’à Alliance, d’où ils rejoindraient le lendemain Fort Laramie, au Wyoming. Ils avaient donc quitté Nebraska City au petit matin et avaient contourné Lincoln par l’Ouest. Puis ce fut le tour de Grand Island, Broken Bow, Anselmo  et Dunning.  Il y eut après  Halsey et  Thedford. Rien que des grandes capitales. De vrais trous paumés.  Ils avaient  dépassé Mullen... [Lire la suite]
Posté par Trebor Yles à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2012

Le champ du signe

  Le champ du signe   Mars 1953  A peine descendu de voiture avec sa femme, Ludovic de Poyr est accosté par son frère cadet Léopold. _Cher Ludo, vous avez lu cet article ? _Lequel ? _ Celui sur ce qui s’est produit en Bourgogne la semaine dernière. _ Non, de quoi s’agit-il ? _ Il me rappelle un peu l’histoire de Roswell (Nouveau Mexique, juillet 1947) _ Et alors ? _ Je pense à ce que vous m’avez raconté il y a plus de trente ans maintenant.    Nous sommes en 1921… Lorsque... [Lire la suite]
Posté par Trebor Yles à 18:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 mars 2011

T'as oublié le pinceau

T’as oublié le pinceau     Ah que sur le terrain, les campagnes électorales sont mornes de nos jours. Surtout celles des cantonales. Beaucoup d’électeurs ignorent leur existence. Pire, à quoi elles servent. Il n’en fut pas toujours ainsi. Il n’est pourtant pas si loin, le temps où, au lendemain d’une campagne d’affichages l’on voyait des yeux pochés, des traces de gnons, et parfois mêmes de projectiles divers et variés. Du moins contondant au plus perforant. Eh oui, il y en eut des épiques et des pas glorieuses. Des... [Lire la suite]
Posté par Trebor Yles à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2010

Le progrès ne fait pas tout

C’est jour de marché en ce mardi d’octobre 1959. Et comme c’est aussi le premier mardi du mois, c’est « foire ». C’est-à-dire qu’il y a un peu plus de marchands que lors des autres. Il y a aussi plus de chalands car ils viennent de tout le canton, voire des cantons voisins. C’est aussi l’occasion de se retrouver, de papoter ou de se retrouver autour d’un pot et sur le coup de midi de partager la tête de veau après une assiette de charcuterie de pays. Faut que ça tienne au ventre. Alors on terminera par des fromages du cru.... [Lire la suite]
Posté par Trebor Yles à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2010

JADHOR, les salaisons Hortense Jadisse

JADHOR Ah ces publicistes qui prennent des libertés avec l’Histoire ! Vous n’en connaissez point ? Curieux, autant qu’étrange. En tout cas, j’en ai débusqué un. A l’écouter les conserves de jambon JADHOR auraient des origines qui remonteraient aux guerres napoléoniennes. Vous avez bien lu ! Faut que je vous le narre. C’est assez croquignolet ! Nous sommes en 1809, la bataille de Wagram vient de se terminer par la victoire des troupes de Napoléon. C’est le moment que choisit l’intendance pour ravitailler la piétaille.... [Lire la suite]
Posté par Trebor Yles à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2010

Route de neige

Autant l’écrire tout de suite. Les amateurs de paradis artificiels seront déçus par ce titre, car de neige véritable il va être question et non de fausse farine ou de sucre raffiné. Ainsi donc, par une journée banale, dirait Gérald, Léonce Fouteux ouvrit la portière de son bahut et s’installa tant bien que mal derrière son manche. Voila plus de trente cinq ans qu’il faisait la route et il fatiguait de plus en plus rapidement. L’était bientôt temps de passer le cerceau à un autre. Faudrait en causer au patron. Mais... [Lire la suite]
Posté par Trebor Yles à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 janvier 2010

L’avers saille (épisode 1)

La scène se passe à l’automne 1956. Cela faisait  un peu plus de trois ans qu’Edgard Sincharle économisait centaine de Francs par centaine de Francs. Ce samedi là, après sa matinée de travail, il entreprit de recompter la somme mise de côté. Il arriva à un total de 525.000 Francs. Au final, il avait réussi à épargner un peu plus de 700.000 Francs depuis le début. Il avait bien calculé son coup. Il n’avait pas de retards dans ses prévisions. Il se félicita de sa prudence et du fait qu’aucun imprévu n’était venu contrecarrer... [Lire la suite]
Posté par Trebor Yles à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]