FCF-Rétrovision 3

FCF-Rétrovision 3 est la suite de mes délires en images de la vie d'un canton imaginaire au fil des sorties de voitures miniatures dans les collections presse ou autres.

10 mars 2012

La Ferr a ri

Qui se souvient d’Artémon Baran Zéphirin Gousset, marquis de la Ferr, aristocrate du XVI° siècle (et non arrondissement), quoiqu’il y vécut avant l’heure, lors de ses dernières années. C’était un Franc-Comtois d’origine féru d’horlogerie au point d’y investir une partie de ses économies en créant un atelier de fabrication de pendules comtoises. Ses forêts fournissaient le bois nécessaire… Mais sa véritable passion était les montres de poche. C’est d’ailleurs lui qui eut l’idée de se faire confectionner une petite poche au revers de ses vestes ou sur ses gilets pour y glisser ses montres…

 _ T’es sur de ce que t’avances ?

_ Au jour d’aujourd’hui tout l’ monde se fout de savoir si c’est vrai ou pas. T’as qu’à lancer le truc et regarder comment ça retombe.

_ C’est vrai. Un c.n lance une affirmation. Elle est reprise par Truc qui la refile à Machin. Chose s’en accapare et ça fait le buzz en un rien de temps.

_ D’autant que personne n’a cherché à en vérifier la teneur.

_ Ouais… Mais pourquoi t’inventes ce truc ?

_ Pour mon prochain délire et son titre au jeu de mot encore plus vaseux que les précédents.

_ Tu peux m’en dire plus ?

_ T’as qu’à lire ce qui va suivre…

 

La Ferr a ri

 

Oui, vous avez bien lu, La Ferr a ri… 

J’aurais certainement du vous présenter le descendant de ce fameux Artémon (…) Gousset du Triviers de Portal, marquis de la Ferr qui n’a conservé depuis la Révolution que le patronyme de La Ferr. Il s’agit aujourd’hui de Baptistin Tancrède Sigfroi La Ferr, appelé plus simplement  B.T.S. 

_ Ghiles, quand B.T.S. lui à dit de le faire, a ri

_  Sacré Ghiles !

_ Tu l’as dit… C’est bien de lui.

_ Pour sûr !

_ Ouais ! L’est impayable, le vieux. J’y crois toujours pas.

_ A quoi ?

_ Ben, que quand B.T.S. que recevait Ghiles le lui à dit …

_ Lui a dit quoi ?

_ Ben,  que Ghiles, quand B.T.S. lui à dit de le faire, a ri.

_ Et Alors ?

_ T’es plus bouché que boucher mon propre  Oscar (1), La Ferr a ri aussi !

_ Peut-être, mais je vois toujours pas où tu veux en venir.

_ C’est pourtant simple… Raymond, tu nous remets ça S.T.P.

 

 Et après que Raymond, le patron de l’Auberge bressanne leur ai renouvelé leurs verres, la conversation reprend. 

_ C’est parce que La Ferr lui a demandé de réviser sa voiture que le Ghiles  a ri.

_ Mais je n’en ai jamais approché une depuis que je travaille. Je n’y connais rien à ces voitures.

_ Vous inquiétez pas, vu comme vous vous occupez des autres, vous y arriverez aussi avec celle-ci.

_ J’en suis moins sur que vous.

_ D’accord, je vous la laisse quand même pour quinze jours. Faites votre possible…

 

Et sur ces mots, le B.T.S. était reparti en taxi, laissant sa Dino 246GT aux bons soins du père Ducoin. Lequel s’empressa d’appeler à la rescousse D.K. Bocet pour qu’il lui trouve de la documentation.  Le défi qui lui était lancé commençait à intéresser le faux retraité. Il se piqua si bien au jeu qu’il parvint  à redonner de la vigueur à la belle italienne qu’il avait chouchoutée.

 Lorsque son client revint chercher la belle Ghiles eut un petit pincement au cœur.  Il n’eut pas de nouvelles de son client pendant trois longs mois jusqu’au jour où il vit arriver dans sa cour  une 365 GT4 Daytona suivie d’une 3008.

 Ce fut le déclic… Depuis le garage Ducoin est habilité officiellement à la chose.

 _ (1) Oscar Thiers-Debeuf, boucher à Trainons lès Piay

 3-129_GR01_Ducoin_Ferrari

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3-129_GR02_Ducoin_Ferrari3-129_GR03_Ducoin_Ferrari3-129_GR04_Ducoin_Ferrari3-129_GR05_Ducoin_Ferrari3-129_GR06_Ducoin_Ferrari


 

Posté par Trebor Yles à 11:21 - Actualité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire